image L’histoire du Mauser C96 image L’histoire du Colt 1851 Navy Generation 2
  • fr
  • en

L’histoire du Colt M1911 fabriqué à Québec

Arme M1911

CHAQUE ARME A SON HISTOIRE | Cette semaine, nous avons la chance de vous présenter le pistolet semi-automatique M1911 fabriqué à Québec en 1918.

Cette arme très rare, fabriquée au Québec et produite en une centaine d’exemplaires seulement, est assurément à découvrir.

Le Colt modèle 1911 fait partie des pistolets semi-automatique les plus couronnés de succès de toute l’histoire et est l’une des rares armes à avoir été utilisées massivement lors des deux guerres mondiales. Cette arme a d’ailleurs été privilégiée par l’armée américaine pendant près de 75 ans.

Une histoire unique

Lors de la Première Guerre mondiale, la demande en armes était de plus en plus élevée afin d’armer les soldats sur les champs de bataille. L’armée américaine commanda plus de 765 000 armes .45 à chargement automatique, soit une augmentation de près de 60 % comparativement à la situation d’avant-guerre. Pour plusieurs raisons, notamment par manque de travailleurs qualifiés et de matériel, Colt, le premier fabricant du M1911, ne pouvait produire que 25 % de son quota mensuel pour le M1911 et son carnet de commandes continuaient de grossir.

À la fin de l’année 1917 et au début de 1918, l’armée approcha donc Remington-U.M.C. et Winchester pour assurer sa production de M1911. En plus de ses deux nouveaux fabricants, l’armée a également passé des contrats avec plusieurs autres sociétés, dont North American Arms Co. à Québec au Canada.

La plupart de ces contrats ont été passés pendant les trois derniers mois de la guerre, et toutes les commandes de pistolets en cours ont été annulées au début de 1919. Si certains ont pu produire des pièces et des assemblages, seuls Colt, Remington-U.M.C. et North American Arms ont réussi à fabriquer des pistolets complets.

North American Arms Co. et son contrat avec l’armée américaine

Initialement, le contrat de North American Arms Co. prévoyait la production de 500 000 pistolets au prix de 15 dollars américains chacun et le gouvernement américain acceptait de fournir les matières premières en échange d’un remboursement par le biais de déductions sur les factures des pistolets finis. Ne disposant pas de ses propres installations de production, North American Arms Co. a loué, le 1er juillet 1918, l’ancienne usine de Ross Rifle Co. à cet effet.

Ross Rifle Co. était une compagnie qui, au début de la guerre en 1914, produisait le fusil à traction direct standard de l’armée canadienne, mais dont l’utilisation au combat s’était avérée insatisfaisante. Durant la guerre, les troupes canadiennes passèrent alors à des Enfield de fabrication britannique et la Ross Rifle Co. a fini par fermer ses portes en 1916.

L’armée américaine a annulé son contrat avec North American Arms Co. le 4 décembre 1918, juste au moment où les premiers prototypes étaient en cours d’assemblage. Aucun pistolet n’a été livré aux autorités américaines, mais une centaine d’échantillons ont été produits dans l’atelier d’outillage. Ceux-ci sont parmi les plus rares de tous les pistolets M1911 existants.

Une pièce prisée des collectionneurs

Pour la différencier des autres M1911, l’arme produite par la North American Arms Co a l’inscription MANUFACTURED BY / NORTH AMERICAN ARMS CO. LIMITED / QUEBEC, CANADA sur le côté gauche de la glissière.

M1911

Cette arme, en très bon état, comme c’est le cas ici, peut valoir jusqu’à 32 000 $ CAD. Il va sans dire qu’elle est très prisée par les collectionneurs.

Les informations sur l’arme

Description arme M1911

Merci à notre donateur pour cette arme d’une grande valeur historique.

Sources :

About MuseeAdministration
Related Posts
  • All
  • By Author
  • By Category

Comments are closed.

NOTRE MUSÉE ROUVRIRA LE 7 AOÛT 2021

Il nous fait extrêmement plaisir de vous annoncer que nous rouvrons les portes de notre Musée le 7 août prochain! Venez nous visiter!